•  

    Ché bin le gardin 

     

    La carotte pousse particulièrement bien dans les sols sableux ou limoneux. Une terre meuble est en tous cas requise ; enrichissez en matière organique bien décomposée : attention aux apports de compost.Semez dans un sillon profond d'1 cm seulement. Recouvrez de sable fin. La levée est parfois longue (jusqu'à 3 semaines). Protéger les jeunes pousse des limaces, qui les apprécient tout particulièrement.
    Un éclaircissage est nécessaire. Procédez en 2 passes, en ne conservant qu'un plant tous les 3 cm environ lorsque les plantules font 3 cm de haut, puis tous les 8 cm quand les carottes portent 3 feuilles (elles ont alors la grosseur d'un petit doigt).La bonne période s'étend de février à juillet.
    Si vous semez vos carottes tôt au printemps, il faudra recouvrir la zone de semis d'un voile de perçage, pour accélérer la levée des graines et les protéger du froid.Arrosez peu souvent mais copieusement; cela évitera que les racines ne se "creusent". Un paillage peut s’avérer utile pour conserver la terre fraîche. Les carottes peuvent être récoltées quelle que soit leur taille. Elles sont à maturité entre 12 et 16 semaines après semis, en fonction de la variété et de la région.
    Aidez-vous d'une fourche-bêche. Soulevez les plants en les tirant fermement par les feuilles. Ramassez idéalement lorsque la terre est humide; cela vous évitera de casser les racines.

     


    votre commentaire
  • Ché bin le gardin 

     

    Les semis se font en place, à 1 cm de la surface et en lignes distantes de 25 cm. Semez clair, recouvrez les graines d'un peu de terre fine et « plombez » légèrement avec le dos du râteau.

    Le navet ne se repique pas. Lorsque les plants ont trois vrais feuilles, éclaircissez les rangs en ne conservant qu'un plant tout les 10 cm.

    Les semis des variétés de printemps et d'été se font de mars à juin. Opérez entre le 15 juillet et le 15 août pour les variétés d'automne et d'hiver.

    Sous abris, les semis sont possibles dès février.

    Le navet fait partie des légumes gourmands. L'apport de compost (en automne ou au début printemps) sur les planches qui recevront les graines est donc recommandé.Le navet se plaît dans un sol frais et craint la sécheresse ; il sera donc difficile de faire l'impasse sur l'arrosage. Mais pour limiter votre consommation d'eau, n'oubliez pas de biner régulièrement et de pailler.

    Deux mois après les semis des variétés de printemps et d'été, vous pouvez récolter vos premiers navets, au fur et à mesure de vos besoins. Les variétés d'automne et d'hiver sont des variétés destinées à la conservation. Sortez les de terre avant les premières gelées. Laissez-les ressuyer quelques heures sur le sol puis coupez les feuilles avant de les entreposer dans un silo ou dans une cave.


    votre commentaire
  • Ché bin le gardin 

     

     

    Le persil se multiplie par semis à la volée. Pendant la belle saison (de mars à septembre), en pleine terre. Pour avoir du persil au jardin, il faut être patient car les graines mettent beaucoup de temps à lever. Vous pourrez d’ailleurs, pour "attendrir" vos graines, les mettre à tremper une journée dans de l’eau ; elles germeront plus vite. Certains jardiniers recouvrent leurs semis d’une plaque de verre ou d’une toile humide pour accélérer la levée. S’accommodant de tous les terrains, le persil n’est cependant productif qu’en sol très fertile. Il aime les terres légères, fraîches et riches Le persil aime le plein soleil mais donne aussi de bon résultats à la mi-ombre. Vous pouvez, bien sûr, l'installer sur votre balcon dans une grande jardinière moyennant un arrosage régulier La récolte s’effectue d’avril à l’hiver. Pour encourager le persil à se développer, pensez à couper souvent les tiges. Les semis tardifs de l’été permettent de récolter jusqu’au printemps si l’hiver n’est pas trop rude (sinon, il faudra protéger vos plantes avec un châssis . Au début de l’automne, vous pourrez également semer en pots. Ainsi, à l’abri, vous disposerez toujours d’un peu de persil pour vos salades et bouquets garnis.


    votre commentaire
  •  Ché bin le gardin

     

    Semer les graines de salades de préférence en pleine terre sur un sol désherbé et bien ameubli. Préférer des semences de chicorées âgées de 3 à 4 ans.
    En vue de limiter la future corvée de éclaircissage , le semis doit être le plus clair possible : mélanger aux graines de salade des semences de radis , du marc de café, du sable ou de la semoule.


    Recouvrir à peine les graines de terreau.
    Tasser légèrement et arroser le semis. Repiquer les plants très jeunes. Pourvus de quelques feuilles, ils semblent “tirer la langue”. Ils doivent être trapus ; habiller ceux qui sont un peu étiolés en coupant le haut des feuilles.
    Planter les jeunes salades en veillant à ne pas enterrer leur collet. Ne pas hésiter à repiquer les plants les plus forts issus d’un éclaircissage.


    Planter chicorée,salades espacer les plants de 30 cm, sur des lignes distantes de 40 cm.
    Les salades sont gourmandes en eau ; apporter un arrosage aussi copieux que règulier. Les laitues de printemps se caractérisent par une croissance très rapide. De la fin février au mois d’avril, elles ont besoin d’une protection, aussi cultiver les salades en place, sous tunnel (film plastique), dans un châssis froid ou, mieux, sur une côtière, cette couche inclinée est adossée à un mur. De septembre à novembre, il est encore temps de semer et planter les salades d'hiver.
    Rustiques et résistantes à l’humidité, elles peuvent pousser en pleine terre les hivers normaux.
    Si le froid devient plus vif, protéger les salades sous un tunnel, une litière de feuilles mortes, de fougères sèches…
    Une dizaine de jours avant leur récolte (dès qu’elles atteignent leur plein développement)

     

    La salade

     


    votre commentaire
  • Ché bin le gardin 

     

     

     

     

     

    Variété rustique et très productive donnant de très grosses pommes plates et fermes très utilisées pour la choucroute. Il peut aisément se récolter jusqu’au début de l’hiver.

    Le chou cabus est excellent râpé cru en salade ou bien cuit en potée Lors du repiquage, enterrez le plant jusqu'aux 1ères feuilles ce qui permet le développement de racines supplémentaires pour obtenir une végétation vigoureuse. 

    1. Semis : Semez de mars à mi-juin dans un endroit réservé aux semis, avec une terre fine et riche.

    2. Repiquage : Replantez les plants les plus vigoureux afin de n’en laisser qu'un seul tous les 15 cm. Quand vos choux ont 5-6 feuilles, plantez-les en pleine terre à 40 x 50 cm de distance.

    3. Récolte : Récoltez d'août à décembre.Récolte : Toute l'année, en fonction des besoins et des variétés plantées.

    Conservation : A consommer de suite si possible, bien qu'il se conserve quelques jours dans un local frais et aéré. En cas de grands froids, vous pouvez les pailler.-Maintenir le sol propre par de légers binages superficiels jusqu'à ce que les feuilles aient couvert le terrain.-Effectuer les appots de nitrate de soude.-Maintenir le sol humide par des arrosages réguliers.-Surveiller les attaques de champignons (mildiou), de la mouche et des chenilles (piérides, noctuelles)

     

    /p>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique